Poésie / Poétrie pour Alain Borer. Le 26 mars à 20H Maison de la poésie, Paris


Lecture / performance avec Alain Borer, Jacques Bonnaffé et Sophie Bourel.
« Partie d’une connivence des deux comédiens, cette soirée « boréale » se présente comme une enquête : parvenir à saisir Borer dans un portrait à deux voix, à travers ses textes et ses assertions. Défense & illustration du poète et du vertigineux orateur Alain Borer, l’homme des essais innombrables sur Rimbaud, le pilote ébloui, jaseur Boréal, étincelant érudit « de quel amour blessée ». Pour nous, jacteur et actrice de poésie, sa connaissance de la langue poétique et ses continuels débats, ses affections, ses combats suscitent nos extases et nos joies, des trilles internes qu’il faut tenter d’instruire.
Alain Borer participera à cette expérience en direct, à la fois lecture et questionnaire, échange et performance. »

Présences d'Edouard Glissant
Maison de l'Amérique Latine
Le Mercredi 28 mars à 19 H

Reprise du Séminaire de l'Institut du Tout-Monde, session 2018-2019, « Présences d'Édouard Glissant ». Séance inaugurale.

Loïc Céry - «  Béhanzin, Beauregard, Marajo, Marny, Chalvet : référents et archétypes de l'histoire martiniquaise dans le roman glissantien » Lectures des textes : Sophie Bourel. Diffusion d'archives vidéos. [Entrée libre]

Sophie Bourel, BNF, colloque international "Saint-John Perse, Aimé Césaire, Édouard Glissant : Regards croisés" sous la direction de Loïc Céry, le 21 septembre 2012,

Poétiques de résistance - Puissance(s) de la voix
Jeudi 29 mars 20H, Maison de la poésie, Paris


Dans le cadre des soirées « Poétiques de résistance », proposées par l’Institut du Tout-Monde et le réseau Sortir du colonialisme.
Dans son anthologie La terre le feu l’eau et les vents, Édouard Glissant écrivait : « Le Tout-monde est à la fois le limon et la cendre, la libation et l’élévation, la terre et le feu, l’eau et l’air secret. L’enfouissement et la consomption, la purification et l’inspiration : la terre encore et les feux, l’eau et l’air, brutalement. Dans ces éléments sont abordés la pensée humaine, les souffrances des peuples, les luttes et les abandons, ce que tu cries et ce que tu médites. »
C’est un peu de cette union que donnent à vivre et à entendre les soirées « Poétiques de résistance » proposées par l’Institut du Tout-Monde depuis 2014. L’anthologie d’Édouard Glissant se proposait d’ouvrir les imaginaires sur la diversité bruissante de ces poétiques que nous souhaitons, à notre tour, convier dans leurs présences vives au gré de ces rendez-vous.

Participation de la comédienne Sophie Bourel et de Christophe Ntakabanyura de La Compagnie Nova.